Le graphique ci-après présente la répartition des sites enregistrés en .EUS d’après leur emplacement géographique. Les cercles renseignent sur le niveau de densité d’enregistrement pour chaque agglomération.

Ces résultats n’ont rien de surprenant si l’on admet que le devenir du basque est lié aux zones urbaines, soit aux endroits où se concentre la majeure partie de la population. Il est à relever toutefois, comme nous l’avons déjà dit, la faible proportion d’enregistrements en Navarre et dans l’agglomération du BAB (Bayonne-Anglet-Biarritz).

Une version mise à jour de cette carte est disponible sur le web http://mapa.domeinuak.eus